Aléas naturels

Les aléas naturels sont des aléas attribuables à des phénomènes naturels qui peuvent impliquer une menace significative pour la population, les infrastructures, les biens économiques et l'environnement et peuvent donner lieu à une catastrophe.

La magnitude d’une catastrophe n'est pas seulement due aux phénomènes naturels car l'activité humaine peut aggraver ou mitiger les risques, par exemple à travers le degré d'attention porté la façon et le lieu où les habitations sont construites ou la manière dont les ressources naturelles sont exploitées. Les catastrophes sont par conséquent des événements complexes et le problème de la prévention et mitigation de la catastrophe a des aspects variés.

Les risques naturels sont habituellement classés en fonction de leur cause et sont donc subdivisés en «risques géologiques» et «risques hydrométéorologiques".

Les aléas géologiques sont causés par les processus terrestres internes (éruptions volcaniques et séismes) ou externes (glissements de terrain). Les tsunamis s’inscrivent dans ces aléas car ils sont provoqués par des séismes sous-marins et d'autres événements géologiques.

Les aléas hydrométéorologiques sont le plus souvent des phénomènes liés au temps (tels que les inondations, la sécheresse et la désertification, les avalanches, les ouragans/ondes de tempête et l'augmentation du niveau de la mer).

Il est aussi important de souligner qu'un type d'aléa naturel peut déclencher un autre aléa naturel (par exemple une tempête peut déclencher des inondations, un tremblement de terre peut générer des tsunamis et des glissements de terrain, une éruption volcanique peut provoquer des feux de forêt) ou même un accident technologique (par exemple un tsunami peut causer un accident nucléaire, une rupture de barrage peut entraîner des inondations).

 

Aléas technologiques

Les technologies modernes donnent aux personnes accès à de nombreux biens matériels mais impliquent un risque accru du fait des matériaux et technologies utilisés, tels que les substances radioactives ou toxiques.. Ces substances dangereuses sont présentes partout dans le monde et principalement dans les installations industrielles et lors de leur transport par route, rail ou voies d'eaux. Les accidents (tels que les feux, les explosions ou les fuites traduisant par l’émission de ces substances) peuvent avoir des effets négatifs sur la santé humaine, les biens et l’environnement. L’exposition humaine à des substances dangereuses peut causer des blessures, voire la mort à un grand nombre de personnes.

Malheureusement, des accidents tels que l’accident chimique de Bhopal en 1984 http://www.bhopal.com (environ 3,800 morts et plusieurs milliers de personnes souffrant d'incapacités permanentes et partielles) ou l’accident nucléaire de Tchernobyl en 1986 (plus de 3 millions de personnes affectées), ont démontré le risque élevé associé à ces matériaux dangereux (HAZMAT), qui peuvent être émis dans l’environnement.

Les accidents chimiques, radiologiques (nucléaires) ou les ruptures de barrage sont le résultat de l'activité humaine et sont donc une catastrophe causée par l'homme ou technologique. Il y a d'autres types de catastrophes causées par l'homme liées à l'effondrement de bâtiments publics ou l'interruption ou perte d'un service collectif (énergie, système de soutien à la vie, système d'information ou d'un équipement nécessaire pour que les activités continuent). Les catastrophes chimiques, radiologiques ou les ruptures de barrage peuvent affecter des millions de personnes de nombreux kilomètres alentour, c'est pourquoi ils sont des sujets importants pour notre analyse des risques.